MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

Fédération du Nord (59)

Fédération du Nord (59)

Le MJCF 59

 
 
 
 

Le Mouvement Jeunes Communistes de France, qu’on appelle souvent “la JC” (initiales de “Jeunesse communiste”, notre premier nom), est une organisation politique faite par et pour les jeunes, fondée en 1920, à la veille du Congrès de Tours. Aujourd’hui, nous comptons environ 15 000 adhérents à travers la France. Notre secrétaire général actuel est Nordine Idir, élu par le Conseil National en novembre 2012.

Extraits de nos statuts

Le Mouvement Jeunes Communistes de France permet aux jeunes de ce pays, de lutter contre le système capitaliste qui engendre injustices et inégalités. Son but est de permettre le dépassement du capitalisme, en combattant au quotidien toutes les formes d’aliénations et d’exploitations. Nous, Jeunes et Étudiants Communistes, luttons contre toutes les formes de dominations. Nous voulons un monde de paix, de partage des savoirs, des pouvoirs, une économie au service du développement humain, du respect de son environnement. Pour notre part cette volonté, cette perspective, nous la nommons le communisme.

Le Mouvement Jeunes Communistes de France est un outil à la disposition de tous les jeunes ayant comme ambition de faire de la politique pour changer la vie, le monde, là où ils vivent, étudient, travaillent.

Le Mouvement Jeunes Communistes de France bénéficie d’une totale indépendance d’organisation. C’est un Mouvement s’adressant aux jeunes et dirigé par des jeunes. Le Mouvement Jeunes Communistes de France et le Parti Communiste Français s’enrichissent mutuellement des orientations et propositions dans une visée transformatrice de la société.

Le MJCF édite un mensuel du nom d’Avant-garde. Il fait partie du European Network of Democratic Young Left (ENDYL, soit Réseau européen des jeunes démocrates de gauche) et de la Fédération mondiale de la jeunesse démocratique (FMJD).

Au sein du MJCF, les étudiants communistes s’organisent dans l’Union des étudiants communistes, qui dispose de ses propres institutions pour répondre aux spécificités du militantisme dans l’enseignement supérieur.